Focus sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA

Teacher assisting blind student in library at school

La dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA est une maladie chronique de la zone centrale de la rétine chez une personne âgée, la zone périphérique n’étant pas touchée. Ses symptômes sont assez légers au début : une baisse de l’acuité visuelle est notée, une légère déformation des objets ainsi qu’une difficulté pour lire. A un stade plus avancé, on constate l’apparition de taches noires au centre du champ de vision ainsi qu’une déformation de la vision de la personne âgée.

Les deux formes existantes de la DMLA

Les experts du Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze vingt ont classé la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) sous deux formes :

  • La DMLA atrophique ou encore DMLA sèche : les cellules de l’épithélium pigmentaire s’amincissent ou disparaissent petit à petit, c’est aussi appelé rétinite pigmentaire solutions. La vision centrale de la personne âgée baisse ainsi lentement mais irrémédiablement.

 

  • La DMLA exsudative ou encore DMLA humide : le cas n’est pas trop courant, il se manifeste par la formation de nouveaux vaisseaux sous la rétine, qui vont altérer la vision de la personne âgée, comme un glaucome solutions.

 

La prise en main d’une personne souffrant de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

L’auxiliaire de vie qui voudrait s’occuper d’une personne atteinte d’une DMLA, après avoir suivi des formations d’aide à domicile, devrait également effectuer des stages au sein d’EHPAD.

Il sera en charge de toutes les tâches classiques d’aide à domicile : assistance au lever et au coucher, aide à la toilette, courses, cuisine, aide à la prise des repas, surveillance de la prise des médicaments, promenade, lessive,…

Comment faire pour mieux vivre votre DMLA ?

Une alimentation saine pour commencer, bien diversifiée, avec plus de poissons, de fruits et de légumes. Pour protéger vos yeux du soleil, portez des lunettes de soleil anti-reflet. Dans votre maison, dégagez tout ce qui pourrait vous faire tomber sur votre chemin (fils, meubles,…), pensez à de la lumière basse tension pour des activités nécessitant plus vos yeux (écrire, lire, coudre…). Veillez à un aménagement poste de travail malvoyant qui vous irait le mieux si vous êtes un bureaucrate. Vous pouvez aussi utiliser tous les facilitateurs et aides visuels destinés aux personnes ayant une basse vision comme les livres en gros caractères, les téléphones à grosses touches,…

Sachez que la DMLA n’est pas la fin du monde, on s’y adapte et on continue ses activités habituelles ! Malgré tout, continuer à conduire doit être validé par votre ophtalmologiste car cela pourrait être dangereux.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like