Qu’est-ce que le CACES ?

La construction est un secteur principalement risqué. D’une manière générale, la plupart des accidents se produisant sur le chantier sont provoqués par une fausse manipulation des équipements ou de machines. Sur ce fait, les conducteurs sont amenés à suivre une formation à la conduite d’engins afin d’optimiser leurs expériences et garantir leur capacité à travailler sur le chantier. En suivant cette formation et cet apprentissage, il est possible d’obtenir le CACES ou le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité.

Pourquoi une aptitude à la conduite d’engins est-elle importante ?

Une machine industrielle ou un engin de chantier n’est pas facile à manier avec efficacité et précaution. Mais, cette aptitude est exigée pour les opérateurs, compte tenu du nombre d’accidents qui se sont produits sur les chantiers de construction. Généralement, les blessures et les décès enregistrés sont dus à un contact ou un coup violent des machines (des pelles excavatrices, des tracteurs, des grues mobiles, des engins de nivellement, des bulldozers et de surfaçage…) causé par une fausse manipulation de ces dernières. Il existe également d’autres soucis techniques du matériel qui peuvent causer d’importants dégâts corporels ou matériels (les freins qui lâchent, des cales de roues mal positionnées, pouvant entraîner la chute ou le retournement de l’engin.

Il est avant tout important de comprendre les dangers que représente une fausse manipulation des engins sur chantier avant de commencer une procédure pour améliorer les conditions de vie et de sécurité au travail. De ce fait, on peut appliquer des méthodes efficaces et durables pour assurer les qualifications des opérateurs sur le chantier.

Les détails sur le CACES

Le Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) inclut un permis de conduire ou une autorisation de conduite adaptée pour un ou plusieurs genres d’engins de chantier (les plates-formes élévatrices mobiles, les grues auxiliaires de chargement de véhicules, les grues à tour, les chariots automoteurs de manutention ou autre). Ce détail est sollicité par la CNAM, mais il s’agit également d’un autre moyen efficace pour reconnaitre les qualifications des conducteurs d’engins. Selon l’article 3 de l’arrêté du 2 décembre 1998, le CACES peut être délivré par l’employeur après une formation CACES Brest et une évaluation des compétences de l’employé et de ses connaissances. Dans cette phase de test, il y a l’évaluation de la connaissance du chantier et des nombreuses règles à respecter, une évaluation du savoir-faire et compétence du travailleur concernant la conduite en sécurité sur chantier ainsi qu’un examen d’aptitude réalisé par le médecin du travail.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

You may like